Cette vidéo fait partie d’une série de 17 cartes animées.

Voir série : États-Unis : histoire territoriale

S’abonner
Un exemple de carte animée

Le rattachement du Texas

Cette carte fait partie d’un ensemble de 17 cartes animées portant sur États-Unis : histoire territoriale


Au lendemain de son indépendance le Mexique ouvre une partie de son territoire à la colonisation et de nombreux pionniers américains et européens s’installent au Texas pour développer l’élevage et la culture du coton.

En 1830 on compte près de 20.000 étrangers  présents dans la région, en provenance majoritairement du sud des Etats-Unis, ainsi qu’un millier d’esclaves noirs. 

A cette date, Mexico décide de limiter l’immigration américaine, puis modifie la constitution du pays en supprimant son caractère fédéral. Cette remise en cause de l’autonomie de la région conduit à une rébellion des colons américains soutenus par des Mexicains du Texas.

Au début de l’année 1836, l’armée du général Santa Anna assiège 200 partisans de l’indépendance du Texas retranchés dans l’Alamo, une ancienne mission espagnole aux portes de San Antonio.  Il n’y a aucun survivant parmi les assiégés et ce tragique épisode dope l’énergie des Texans. Au cri de « souvenons nous de l’Alamo » ces derniers défont, quelques semaines plus tard, les troupes mexicaines à San Jacinto et forment la République du Texas.  

Le Texas indépendant est reconnu par Londres et Paris, mais le nouvel Etat se dote d’une constitution esclavagiste ce qui repousse, un temps, l’accord du Sénat américain à sa demande d’adhésion  à l’Union.

Le rattachement aux Etats-Unis intervient finalement en 1845, dans des frontières élargies jusqu’au Rio Grande.

Les tensions qui ne cessent de monter entre les deux pays conduisent au déclanchement de la guerre l’année suivante.

Vainqueurs, les Etats-Unis obtiennent que le Mexique leur cède également de larges territoires jusqu’au Pacifique. Quelques années plus tard, en 1853, les Etats-Unis achètent une nouvelle petite zone du territoire mexicain susceptible d’être située sur le tracé d’une future voie ferrée transcontinentale.

Au final 55% du territoire initial du Mexique sont passés sous contrôle américain.